FAQ

Questions générales sur le programme

Non. L’admissibilité au programme BCDI 2030 ne se fait pas sur une base individuelle mais via un partenariat entre un établissement d’enseignement supérieur (EES) canadien et un EES provenant de l’un des 26 pays admissibles. Les EES canadiens et partenaires qui remporteront l’appel à propositions effectueront eux-mêmes les démarches pour lancer l’appel à candidatures pour les bourses d’études au Canada et feront la sélection des boursières et boursiers. Cette sélection se fera sur la base de critères de sélection établis par les EES participants, en conformité avec les modalités du programme BCDI 2030 et les critères d’admission aux programmes d’études.

À titre de porte-paroles des universités et collèges canadiens, CICan et UnivCan sont en contact avec Immigration Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) pour promouvoir les intérêts de leurs membres, notamment en ce qui a trait au processus d’obtention des documents d’immigration temporaire nécessaires pour réaliser le projet de bourses d’études au Canada. Le consortium facilitera le processus de traitement des documents d’immigration temporaire des boursières et boursiers BCDI 2030 auprès des missions canadiennes respectives à l’étranger.

Un projet de bourses d’études peut impliquer plusieurs boursières ou boursiers. Le nombre exact de boursières ou boursiers est déterminé par les EES partenaires, en fonction de la nature du projet et d’une estimation réaliste du nombre de boursières et de boursiers qu’ils peuvent sélectionner, accueillir et accompagner.

Il n’existe pas de lignes directrices pour le second volet du BCDI 2030, lequel vise à développer des partenariats institutionnels entre des EES provenant des 26 pays admissibles et leurs homologues canadiens. L'équipe BCDI 2030 facilitera le développement de ces partenariats institutionnels en évaluant les besoins des pays partenaires en matière de renforcement de leurs capacités institutionnelles dans le domaine de l’enseignement supérieur, en étroite collaboration avec les ministères de tutelle et d'autres parties prenantes.

À la suite de cet exercice d’évaluation des besoins, l’équipe du BCDI 2030 rédigera des termes de référence qui illustreront de manière détaillée les besoins identifiés. Les termes de référence seront ensuite diffusés auprès des institutions membres de CICan et d’UnivCan, lesquelles seront invitées à soumettre une proposition de projet expliquant le soutien proposé pour répondre aux enjeux soulevés. Les EES des pays admissibles évalueront les propositions reçues et sélectionneront le ou les EES canadiens avec lesquels ils désirent collaborer. Les EES canadiens remportant l’appel à propositions seront invités à se rendre sur le terrain pour réaliser une analyse des coûts et développer un plan de travail en étroite collaboration avec l’EES partenaire. Après la signature de l’Accord de contribution, les EES participants pourront initier leur partenariat institutionnel. Les partenariats institutionnels seront développés de manière graduelle au sein des 26 pays admissibles au BCDI 2030 entre 2023-2026.

La durée totale du programme BCDI 2030 est de huit ans. En ce qui concerne les projets de bourses d’études présentés dans le cadre du premier appel à propositions lancé en mai 2023, la durée maximale du séjour d'études au Canada est de quatre ans. Toutes les activités doivent être achevées avant le 31 décembre 2028. Il appartient aux EES canadiens et à leurs EES partenaires de déterminer la durée de leur projet de bourses d’études dans ce délai. Les EES gagnants n'ont pas besoin de renouveler leur demande pour chaque année académique.

La durée maximale des projets de bourses d’études est de quatre ans et la durée minimale est d’un mois. Les projets de courte durée sont tout à fait possibles dans la mesure où ils mènent à une certification.

Les formations de courte durée doivent mener à l’obtention de crédits, d’unités d’éducation continue reconnue ou à une reconnaissance officielle de l’EES partenaire dans le cadre d’un diplôme, d’une certification ou d’une d’attestation d’études.

Le programme BCDI 2030 repose sur trois objectifs de développement durable pour renforcer le développement social et économique d’hommes et de femmes, particulièrement de femmes au sein des sociétés. Il s’agit de l’accès inclusif et équitable aux études supérieures (ODD 4), de la participation équitable au marché de l’emploi (ODD 8) et de la nécessaire concertation pour innover et créer de la richesse (ODD 17).

BCDI 2030 est aligné à la Politique féministe d'aide internationale du Canada, qui vise à promouvoir l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes et des filles. Cette politique donne la priorité aux investissements, aux partenariats et aux efforts de plaidoyer qui ont le plus grand potentiel pour combler les écarts entre les sexes, éliminer les obstacles à l'égalité des sexes et contribuer à la réalisation des Objectifs de développement durable.

La responsabilité de s’assurer que la majorité des boursières et boursiers soient des femmes repose sur les EES partenaires. Dans le cadre du projet de bourses d’études, ceux-ci doivent établir des critères de sélection en collaboration avec les EES canadiens et former un comité de sélection impartial qui mettra en œuvre une stratégie de recrutement prédéfinie. Celle-ci visera la juste évaluation de l’ensemble des candidatures, dont les candidatures féminines, favorisant ainsi la sélection, dans la mesure du possible, d’au moins 51 % de boursières.

Le programme BCDI 2030 vise à lancer son prochain appel à propositions pour des projets d'études au Canada en avril 2024. À ce moment-là, nous partagerons l'appel via notre site web et nos canaux de médias sociaux, ainsi que via les réseaux d'Universités Canada et de Collèges et Instituts Canada.

Critères d'éligibilité et de sélection

Une fois l'appel à propositions fermé, l'équipe de BCDI 2030 examine toutes les soumissions reçues afin de déterminer leur admissibilité.

Les propositions éligibles sont ensuite envoyées à un comité de sélection international impartial composé de spécialistes du développement international, de l'éducation et/ou de l'égalité des sexes. Le comité évalue et classe les propositions selon des critères de sélection clairs et recommande des projets à financer.

L'équipe BCDI 2030 prend une décision finale sur la base des recommandations du comité de sélection, ainsi que de la portée géographique et thématique globale du programme.

Les projets de bourses d'études sont élaborés conjointement par l'EES canadien chef de file et le(s) EES partenaire(s). Ils consistent en des activités d'apprentissage et/ou de formation au niveau collégial, technique et/ou universitaire réalisées sur le territoire canadien.

Les activités d'apprentissage et/ou de formation doivent déboucher sur un certificat, une attestation d'études et/ou un diplôme délivré par un EES canadien et reconnu par le pays partenaire. Les projets peuvent inclure des activités virtuelles ou hybrides, mais les projets impliquant uniquement des activités virtuelles ne sont pas éligibles.

Il existe quatre types de projets de bourses et d'activités éligibles dans le cadre de BCDI 2030 :

Option 1 : Programme de formation sur mesure
Les boursières et boursiers suivent un programme de formation sur mesure au Canada menant à une certification.

Option 1 : Programme de formation sur mesure
Les boursières et boursiers suivent un programme de formation sur mesure au Canada menant à une certification.

Option 3 : Séjour de recherche ou de mobilité
Les boursières et boursiers sont inscrits à un programme dans un établissement d'enseignement supérieur partenaire admissible et viennent au Canada pour un ou deux semestres d'études ou de recherche.

Option 4 : Formation complémentaire liée à l'employabilité

Des formations complémentaires peuvent être proposées aux boursières et boursiers des options 1, 2 et 3 afin d'atteindre les objectifs d'employabilité de BCDI 2030.

Les établissements d’enseignement supérieur partenaires (qu’ils offrent de la formation technique et professionnelle, collégiale ou universitaire) dans les pays admissibles doivent être reconnus par leur ministère de tutelle et aptes à délivrer des diplômes d’études supérieurs. Le programme BCDI 2030 privilégie les établissements d’enseignement publics, mais les établissements privés sont également admissibles. Un centre de recherche pourrait être impliqué dans la mise en œuvre du projet, mais il ne peut être considéré comme EES partenaire.

Oui, un EES ayant déposé une proposition de projet de bourses d’études lors du premier appel pourra soumettre un projet dans le cadre du deuxième appel à propositions. Néanmoins, le BCDI 2030 privilégiera une certaine répartition des financements parmi l’ensemble des membres de CICan et UnivCan. Dans certains cas, en conformité avec les exigences du bailleur de fonds, l’équipe BCDI 2030 pourrait fournir des recommandations aux membres du comité d’évaluation des projets de bourses d’études afin d’assurer une répartition géographique équitable des projets sélectionnés auprès des 26 pays admissibles.

Le corps enseignant, le personnel administratif ou les gestionnaires d’un établissement d’enseignement supérieur partenaire admissible peuvent tout à fait bénéficier de bourses d’études du programme BCDI 2030, tant et aussi longtemps qu’ils respectent les critères d’admission propres au programme d’études. Leur détachement pendant la durée du séjour d’études au Canada doit être approuvé par leur établissement et s’inscrire dans une perspective de renforcement des capacités afin que les connaissances et compétences acquises soient mises à contribution au sein de leur institution d’attache, à leur retour.

Le programme BCDI 2030 vise à renforcer le développement social et économique de femmes et d’hommes, particulièrement de femmes, provenant de 26 pays admissibles de la Francophonie et du Commonwealth, ainsi que d’autres Petits États insulaires en Développement. Les 26 pays admissibles sont : Afrique du Sud, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Égypte, Gabon, Ghana, Guinée-Bissau, Haïti, Kenya, Madagascar, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, Rwanda, São Tomé-et-Principe, Sénégal, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Tanzanie, Tchad, Togo et Tunisie.

Les établissement membres de CICan ou d’UnivCan (collège, institut ou université) étant également un établissement d’enseignement désigné (EED), dûment approuvés par un gouvernement provincial ou territorial pour l’accueil d’étudiant.e.s internationaux.